Confinés… (mais cultivés) #20 – Insectes

Argiope lobée

Nous avons la chance d’être entourés de gens passionnés. Par exemple, l’une de nos collègues, à l’Hôtel de Ville, est passionnée d’insectes et de photographie. Comme c’est aussi une fidèle lectrice de notre newsletter, elle n’a pas résisté à l’envie de nous proposer cette chronique, accompagnée de plusieurs de ses magnifiques clichés :

> Quel Printemps !

Eh oui ! Nous nous en souviendrons de ce printemps 2020 qui voit la nature s’éveiller et sortir de sa torpeur hivernale. Les Hémiptères, Coléoptères, Diptères, Hyménoptères, Lépidoptères, Odonates… sans oublier les Araneae et les Mollusques, pointent le bout de leurs antennes sur une campagne vidée de la présence humaine…

Grand paon de nuit
> Insectes et littérature

Comme les journées peuvent s’avérer longues, et que les sorties sont limitées, c’est le moment idéal pour voyager au pied des brins d’herbes, à l’ombre des pissenlits et des cardamines en se replongeant dans l’excellente trilogie Les Fourmis* de Bernard Werber.
Sous le couvert d’un roman, vous apprendrez à connaître ces petits compagnons quelquefois très envahissants ! Changement d’opinion et de comportement garanti, après cette lecture !

Autre fiction digne d’intérêt, même s’il ne s’agit pas d’une trilogie : Une histoire des abeilles* de Maja Lunde. La Médiathèque en a parlé il n’y a pas si longtemps dans un vibrant coup de cœur ! Ce roman à trois voix, étalé sur trois époques différentes, abordent plusieurs thèmes : la disparition des abeilles, ses conséquences sur la société de demain, la famille, l’agriculture, les destins croisés… Une oeuvre profonde, humaine et écologique, aux personnages extrêmement attachants.

Enfin, dernier objet littéraire, pour le moins insolite : Insectes de Lafcadio Hearn. On connaissait les passions du célèbre auteur irlandais pour le surnaturel, les Antilles, et surtout le Japon (il y a changé de nom et de nationalité). On lui en découvre une nouvelle pour les insectes, dans ce recueil d’articles et d’extraits paru aux éditions du Sonneur. Des anecdotes poétiques, scientifiques ou culturelles, glanées au fil de ses voyages, en rapport avec fourmis, lucioles, cigales…

> Pour les amateurs de roman policier…

… ce sera plutôt le dernier Maxime Chattam Un(e)Secte*. Ou comment se faire peur en traversant son jardin ! La thématique des insectes tueurs, à ne pas mettre en toutes les mains, c’est du Chattam pur jus, même s’il ne s’agit pas forcément de son meilleur cru, et qu’il vous laisse un peu sur votre faim ! Ce qui est paradoxal quand certaines scènes ont tendance à vous couper l’appétit…

> Pour les entomologistes dans l’âme…

… un guide simple pour une première approche : Reconnaître facilement les insectes de Vincent Albouy et André Fouquet aux éditions Delachaux et Niestlé. Les professionnels vous diront qu’il n’existe pas UN guide référençant toutes les familles d’insectes et c’est vrai, il y a plus de 35000 espèces d’insectes en France, imaginez la taille du guide ! Celui-ci vous permettra d’identifier les plus communes et il y a déjà de quoi faire.

> Le monde de l’animation…

… s’est emparé depuis bien longtemps du sujet (1001 pattes, Fourmiz, Bee movie, Drôles de petites bêtes*, sans oublier l’incontournable Maya l’abeille*) et France 5 nous régale des épisodes de la série Minuscule*, une pépite qui rend sympathiques les plus terrifiants de nos insectes, grâce à sa touche humoristique omniprésente. À voir en replay sur le site de France TV :

De l’animation au cinéma…

… il n’y a qu’un pas ! On ne saurait parler d’insectes sans évoquer l’inoubliable Microcosmos : Le peuple de l’herbe*, sorti en 1996. Le film, mélange de documentaire, d’expérience onirique et musicale (la magnifique bande-son* est signée Bruno Coulais) a raflé pas moins de 5 Césars ! Soporifique pour les uns, immersif et poétique pour les autres, révolutionnaire pour les plus enthousiastes, Microcosmos* a eu le mérite d’ouvrir la voie des salles obscures à toute une ribambelle de documentaires animaliers sur le même modèle : Le peuple migrateur, La marche de l’empereur*, Océans, La planète blanche*, Saisons

Et puisqu’on parle de documentaires, en voici un mini (pour ne pas dire micro) sur l’impressionnante migration annuelle du papillon monarque :

> Côté musique…

… il n’y a pas à chercher la petite bête, ce sera “Le vol du Bourdon”* de Nicolaï Rimsky-Korsakov ! Revu et corrigé par le prodige du violon : David Garrett !

> Pour terminer…

… si vous avez la chance d’avoir un jardin, cherchez, observez, admirez ce petit monde caché qui peut révéler d’étonnantes découvertes, et… prenez des photos !

 

(*) Les documents suivis d’un astérisque sont disponibles dans votre Médiathèque

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *