A vos agendas !

Heures du conte (0-3 ans) ★

Mercredi 14 novembre à 10h et 10h30

Le nombre de places est limité : pensez à réserver ! Sur place ou par téléphone au 04.67.22.22.31. Les inscriptions sont ouvertes 1 mois avant la date prévue de l’animation.

★ L’heure du conte est animée par l’association AURAL. Les séances durent environ 30 min.★

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

A vos agendas !

 ★ Popi le poisson n’a pas de maison★
spectacle pour les 6 mois – 4 ans
par le collectif Le Baril

Mercredi 7 novembre à 10h

Chloé cherche une maison pour son poisson rouge.
Une maison qui doit être ni trop petite, ni trop grande, ni trop dangereuse, ni trop ennuyeuse. Avec Petite-Main, sa compagne de jeu, elle va partir explorer l’ensemble des possibilités. Du bocal à la mer, de l’aquarium à la rivière… jusqu’à ce qu’elles aient l’idée qui va tout changer !

Sur réservation uniquement au 04.67.22.22.31

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Alors ? Il était comment Lewis Trondheim ?!

Éh oui, c’était bien lui, vous l’avez raté ! Pourtant ce jour était à marquer d’une pierre blanche !
Discussion avec Trondheim et Findakly…

L’inénarrable Lewis Trondheim, l’auteur aux presque deux cents albums (plus de cent disponibles à la Médiathèque) était présent samedi 22 septembre en nos murs pour une rencontre-dédicace. Son épouse Brigitte Findakly, coloriste et auteur des Coquelicots d’Irak, était là elle aussi. Le public présent (une trentaine de personnes) a d’ailleurs été particulièrement sensible à cette dernière œuvre qui a été longuement évoquée. Lewis en a assuré la partie graphique, délaissant pour un temps le style animalier. L’attachement de Brigitte aux Coquelicots d’Irak, qui s’inspire de son enfance passée dans ce pays, était palpable.

Trondheim et Findakly en pleine dédicace…

Lewis Trondheim a ensuite évoqué son travail, mais également sa formation en autodidacte. À cette occasion, il a encouragé le public à ne pas censurer ses impulsions artistiques et à dessiner le plus possible d’après nature. Pour lui, c’est une des clés du progrès. Puis Lewis est revenu sur son rôle d’éditeur qu’il joue non seulement chez l’Association, maison qu’il a cofondée en 1990, mais également pour le compte d’autres célèbres enseignes lui ayant confié la direction de collections. L’auteur n’a pas caché la liberté dont il jouissait dans cet exercice. Il a confié qu’il choisissait les livres à éditer non pas en fonction de leur potentiel commercial mais à l’affect.

Trondheim et Findakly avec l’équipe de la médiathèque et la librairie Azimut…

Au fil de la conversation, d’autres grands noms de la bande-dessinée ont été mentionnés, notamment Marjane Satrapi (Persépolis) ou Joann Sfar (Le chat du rabbin), l’anecdote la plus croustillante restant le quiproquo provoqué par Riad Sattouf (L’arabe du futur, Les cahiers d’Esther) avant la décoration de Lewis comme Chevalier des Arts et des Lettres.

Pièces de la mini exposition visible en médiathèque…

En conclusion de la rencontre, Brigitte Findakly et Lewis Trondheim ont répondu aux questions de l’assistance, puis ont dédicacé leurs albums pour le bonheur de tous.
Un immense merci aux deux auteurs, pour leur disponibilité, leur gentillesse et l’humilité qu’ils ont su conserver malgré l’immensité de leur œuvre et les multiples distinctions qu’ils en ont tirées.
Merci également au public présent, à Frédéric pour avoir partagé ses photographies, et à notre partenaire la Librairie Azimuts !

Vivement la prochaine rencontre BD !
Autres pièces de la mini exposition…

 

PS : nous savons maintenant à quelles espèces appartiennent les oiseaux qu’utilise Lewis Trondheim pour représenter son épouse et lui-même. Une perruche pour Lewis, une cigogne pour Brigitte… avis aux amateurs !

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Retour sur les écoutes musicales du 29 septembre 2018 (Audiofil 070)

Téléchargement de la liste des titres au format PDF

 

Bobby McFerrin

L’Audiofil 070 a eu lieu samedi dernier (le 29 septembre) avec 16 participants. Pour cette première de la saison, nous avons balayé les nouveautés de tous genres et inauguré les points techniques de cette année avec la gamme pentatonique (5 notes) aidés visuellement par Bobby McFerrin, son sens de l’improvisation et de la pédagogie.

Affiche de la série “Le maître du haut château”

Vous retrouverez tous les morceaux diffusés pendant la séance dans la playlist ci-dessus, notamment le générique de la série télévisée Le maître du haut château dont nous avons longuement parlé.
Comme un fait exprès, le livre éponyme de Philip K. Dick, qui a servi de base à la série télévisée, est la clé de voûte de notre thématique sur l’Uchronie.
Coup de pub opportuniste ? Non, seulement info…

Rendez-vous le 27 octobre, à la Sainte-Emeline (dont la gelée tue la vermine…), pour les prochaines écoutes !

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !