Retour sur les écoutes musicales du 15 octobre 2022 (Audiofil 094)

La dernière séance des écoutes a prouvé que les classifications des genres musicaux étaient bien élastiques.
D’emblée le compositeur Michel Magne fait le grand écart entre musique bruitiste et BO très académique de Fantômas.
Ray Barretto, lui, oscille entre jazz et salsa (qu’il a contribué à inventer), d’ailleurs classé aux deux endroits à la Médiathèque.
Youn Sun Nah, après une dizaine d’albums en diva jazz, sort un album très folk, lent et “ambient”, appelons ça de l’open jazz.
La chanson française lorgne vers le folk rock en trio guitare-basse-batterie (Lisa Portelli et Jean-Louis Murat).
La pop, quant à elle, se teinte de celtique (Eddi Reader) ou éprouve la formule couplet-refrain-pont dans l’extrême et la minutie (Boo Hewerdine).
Selah Sue, qui vient du reggae, fait du R’n’B très pop.
Reste Clémence de Grandval qui, en 1872, préfigure Debussy dans une suite pour flûte et piano. Et qui annonce notre prochaine thématique sur les femmes compositrices… quel à propos !

MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE

Mardi 15 novembre à 18h

Année : 2021

Durée : 71 min

“Gégé” vit depuis 3 générations en fermage dans le bocage normand. Dans les années 90, endetté, il     transforme son exploitation en un lieu unique d’accueil pour enfants. Mais en l’absence de successeur et lui menacé d’expulsion, la ferme risque de disparaitre et avec elle un regard si particulier sur le monde.

Mardi 15 novembre à 18h en salle 1 dans le Hall de la Médiathèque.

Projection en présence du réalisateur et de “Gégé”

 

Entrée gratuite, sur réservation à l'accueil, par mail : mediatheque@ville-lattes.fr ou par téléphone au 04.67.22.22.31

À vos agendas !

📚 Cercle littéraire 📚

Autour du livre Du miel sous les galettes de Roukiata Ouedraogo

🗓️ Samedi 05 novembre 2022 à 10h00

Animé par Violette Blanc, de l’association Teriya-Solidarité, dans le cadre des Lectures Nomades

🙂 Public adulte – entrée libre

Le mot de l'association Teriya-Solidarité :
« Dans un désir de nous forger une vision du monde plus complète et plus proche des hommes et des femmes, Les Lectures Nomades nous invitent à croiser les regards et les voix des auteurs africains contemporains. 
Pour cette deuxième rencontre nous marcherons sur les pas des personnages du roman Du miel sous les galettes de Roukiata Ouedraogo. Venez découvrir un roman d’amour : celui porté par son auteur Roukiata Ouedraogo à sa famille, à son pays d’enfance le Burkina Faso et surtout à sa mère, femme courageuse qui refuse de se résigner à la misère et à l’injustice. Amour également porté à la langue française, parfois jugée "gros gros français" au Burkina Faso avec ses mots d’intellectuel, d’autres fois "langue avec une aura un peu sulfureuse qui secoue le cocotier". Et les matières à dénonciation ne manquent pas : corruption des autorités judiciaires et policières, absence de salaire pour les fonctionnaires, condition des femmes en Afrique... Pourtant, malgré la gravité de la situation évoquée, nous sortons légers de cette lecture pleine de tendresse et d’humour.
Venez découvrir chez cette chroniqueuse de France Inter et cette femme de scène déjà connue une romancière dont c’est le premier roman.
Une scène ouverte vous permettra de lire des textes courts que vous aurez écrits ou qui vous inspirent. Le thème de cette scène ouverte est "Les femmes culottées".»

Image bandeau : freepik

À vos agendas !

★ Projection Ciné-Club ★

Je ne suis pas là pour être aimé

de Stéphane Brizé avec Patrick Chesnais, Anne Cosigny, Georges Wilson

(2005 – VF) Durée 1h33 + débat

Projection suivie d’un échange animé par Jehanne Bréchet-Bouix, enseignante d’analyse filmique et d’histoire du cinéma.

Vendredi 21 octobre 2022 à 19h
à l’espace cinéma de la Médiathèque

50 ans, huissier de justice, le cœur et le sourire fatigués, Jean-Claude Delsart a depuis longtemps abandonné l’idée que la vie pouvait lui offrir des cadeaux. Jusqu’au jour où il s’autorise à pousser la porte d’un cours de tango…

“Chesnais, c’est Droopy au pays des PV qui rencontre l’émotion sur un double paso de tango avec Fanfan (Anne Consigny). Un trouble naît, un presque rien qui ébranle tout.” Elle

“Je ne suis pas là pour être aimé” est un film qui fonctionne par effleurements, par petites touches toujours justes. (…) Allez voir ce film, qui met parfois les larmes aux yeux…” Le Parisien

Entrée gratuite, sur réservation à l'accueil, 
par mail : mediatheque@ville-lattes.fr 
ou par téléphone au 04.67.22.22.31

Thématique musique “Internationales de la guitare 2022”

Au fil des ans, les Internationales de la Guitare ont su fidéliser non seulement un public mais aussi des artistes. De grands noms tels Goran Bregovic ou Jean-Louis Murat que nous retrouvons cette année encore. Jean-Louis Murat dont le dernier album La vraie vie de Buck John a retenu notre attention. Tout comme celui de Selah Sue, Persona. Nous vous en disons plus dans nos coups de cœur musicaux spécial IG que nous vous incitons vivement à lire. Bien entendu, ces deux CD sont présents sur notre habituelle table thématique, avec le reste de notre sélection que vous pourrez consulter en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Et si vous voulez entendre ce que ça donne, lancez donc la playlist qui suit :

Retour sur les écoutes musicales du 17 septembre 2022 (Audiofil 093)

La 93ème session des Audiofil s’est déroulée dans un calme olympien, plus propice à l’attention qu’à la contradiction (litote). De quoi loucher et voir double.

Du coup, on revoit a posteriori (et avec les oreilles) deux façons d’aborder :
– Le jazz, rude et quasi free avec Eric Dolphy, doux et spiralé avec Anne Paceo
– Le swing, funky et roboratif des Crusaders (tout le monde a tapé du pied), celui plus blues rock et chanté des Doobie Brothers (tout le monde a reconnu)
– Le rock, simple et basique des (très) jeunes Wet Leg, alambiqué et Brontë des (à l’époque) jeunes Genesis
– La chanson, très variète et très reconnue, de Fishbach, plus subtile mais beaucoup moins en vue, de Jacques (les deux ont peu plu)
– Le classique orchestré de Barber, pas barbant, et ouvragé et mélodique de Dowland (boudé par certains)

Hors pistes, le bref et tendu générique de En thérapie, ciselé par Yuksek, et la “brasiliade” grand public de Gilberto Gil. À écouter jusqu’au bout de la nuit (non, pas Hugues Aufray…).