Secteur adulte : nos dernières lectures…

1. Premier roman : BLIZZARD de Marie Vingtras

Bess est sortie dans la tempête avec le petit Thomas. Elle l’a perdu là, en plein blizzard, au beau milieu de l’Alaska. Mais qu’est-ce qui lui a pris à cette écervelée ? Benedict est obligé de partir à leur recherche. Il entraîne avec lui Cole. Eux connaissent les dangers de la région. Des hommes, des vrais. Pendant les quelques heures que vont durer les recherches, chacun va prendre la parole, livrer ses pensées, son histoire a priori indépendante des autres. Mais qui finit par les rejoindre, pour en arriver là, au moment de ce drame, partie émergée de l’iceberg…

Roman polyphonique construit comme un thriller, Blizzard est d’une redoutable efficacité. Les chapitres courts s’enchaînent à une allure vertigineuse. Les protagonistes sont extrêmement convaincants.
Un livre au propos très noir, par contraste avec la blancheur de ses paysages.
Une autrice à suivre de très près.

>>> Accès à la fiche du catalogue >>>

Vous voulez plus de neige et de glace ?
Lisez donc De pierre et d'os de Bénédicte Cournut. Un roman mêlé de poésie, à la suite d'une jeune inuit piégée sur la banquise.
À emprunter au rayon adulte !

 

2. Littérature française : SEULE EN SA DEMEURE de Cécile Coulon

Dans ce que l’on imagine être la fin d’un dix-neuvième siècle rural, la jeune Aimée Deville devient l’épouse de Candre Marchère, héritier d’un grand domaine forestier. Candre est-il un homme à part ? Ou bien un monstre fanatique ? Aimée hésite entre ces deux visions de son mari. À cause de sa personnalité insaisissable. À cause d’une première épouse morte trop tôt, et du fils de la gouvernante, sauvageon mutique…

Le dernier livre de Cécile Coulon lorgne à la fois du côté du roman gothique, du roman psychologique et de terroir. Condition féminine, secrets de famille, obsession de la procréation : on y survole plusieurs sujets sans jamais vraiment s’appesantir. Reste une ambiance floue, teintée de légers mystères que l’on a envie de percer malgré tout.

>>> Accès à la fiche du catalogue >>>

Vous voulez plus de jeunes mariées dans des maisons glauques ?
Lisez donc Rebecca, le classique indémodable de Daphné du Maurier, qui inspira Hitchcock en 1947 et plus récemment, Netflix.
À retrouver au rayon adulte !

 

3. Littérature fantastique : DEMAIN de Damian Dibben

Le narrateur de ce roman tant fantastique qu’historique est un chien. Mais pas n’importe quel chien. Un chien rendu immortel par l’alchimiste qui lui sert de maître. Ensemble, ils ont fréquenté les plus grandes cours royales européennes du 17e siècle, ainsi que l’absurdité des champs de bataille. Jusqu’à ce que le maître ne disparaisse et que le chien ne se retrouve seul à l’attendre pendant plus de cent ans…

À la lecture de cet ouvrage insolite, bien écrit et forcément ponctué de nombreuses réflexions sur l’éphémérité de la vie, on pense au Orlando de Virginia Woolf, aux Chroniques des Vampires d’Anne Rice ou même à La belle et le clochard de Disney. Une façon originale d’évoquer le lien puissant qui unit l’homme à l’animal domestique.

>>> Accès à la fiche du catalogue >>>

Vous voulez plus d'immortels ?
Lisez donc La traversée des temps, monumentale série conçue par Eric-Emmanuel Schmitt et retraçant toute l'histoire de l'humanité au travers du personnage de Noam.
À explorer au rayon adulte !

 

4. Littérature française : NUMÉRO DEUX de David Foenkinos

Fans de la saga Harry Potter, nous ne pouvions pas passer à côté du dernier roman de Foenkinos. L’auteur y invente le calvaire psychologique de Martin Hill, jeune franco-anglais imaginaire qui échoue à décrocher le rôle d’Harry Potter au cinéma. À la dernière minute, les producteurs lui préfèrent un certain Daniel Radcliffe…

Même si le livre verse trop facilement dans le mélodrame, que son style hésite souvent entre documentaire et fiction, il faut au moins lui reconnaître deux atouts. Voire trois. Et d’un, il fourmille d’anecdotes sur les coulisses de la saga phénomène. Et de deux, on le referme en étant persuadé que Martin Hill existe réellement. Et de trois, malgré quelques grosses ficelles, son questionnement sur les notions d’échec et de réussite n’est pas dénué d’intérêt.

>>> Accès à la fiche du catalogue >>>

 

5. Littérature américaine : LA RIVIÈRE de Peter Heller

Wynn et Jack sont deux amis. Ce qui les réunit c’est l’amour de la nature sauvage, la pêche, les randonnées, le canoé. Mais aussi la littérature. À la fin de l’été, ils partent en expédition sur la rivière Maskwa, loin de la civilisation. Un projet qu’ils mûrissent depuis longtemps. Et qui aurait dû se révéler idyllique. Si un gigantesque feu de forêt ne s’était pas déclaré. Si les deux gars ne s’étaient pas retrouvés mêlés à une dispute de couple…

Rugueux, descriptif, volontiers contemplatif, le roman de Peter Heller oscille entre récit de voyage, thriller et survie. L’homme y est aussi sauvage que la nature. L’imminence des catastrophes ne l’empêche pas de se livrer à ses turpitudes. Elle révèle les personnalités. Comme si l’incendie qui faisait rage dans cette forêt canadienne n’était qu’une métaphore de l’enfer moral humain.

>>> Accès à la fiche du catalogue >>>

Vous voulez plus de descentes en canoé qui virent au cauchemar ?
Regardez donc Délivrance, le grand classique de la survie en eaux troubles par John Boorman. Avec Burt Reynolds et John Voight.
À (re)découvrir au rayon adulte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.