MONTPELLIER CONFIDENTIAL, Fred Bologsen

La nouvelle enquête du Commissaire Corti le conduit à Montpellier et ses environs. Depuis quelques mois, le domicile de Lucien Deragut et la mairie de Castelnau-le-Lez, municipalité dont il est le député-maire, ont été la cible de coups de feu. Sans oublier les menaces de mort à l’encontre de l’élu, ainsi que les véhicules personnels et municipaux incendiés. Dans le même laps de temps, Félix Gaetano, ancien braqueur reconverti et directeur officieux du casino de Vic-la-Gardiole, connait des problèmes identiques. Même le baron local du B.T.P héraultais, Justin Brodin, voit le bâtiment abritant tous ses bureaux administratifs partir en fumée, et ce, la veille de mon arrivée.
Pourquoi ces faits, relevant en apparence du pur droit commun, nécessitent-ils la présence sur place du Commissaire Corti, alors qu’il est affecté aux “Affaires Réservées”, entité relevant directement de l’autorité du Directeur Central P.J. ?
Réponse : un peu parce que les trois hommes, toutes figures locales et amis depuis plus de trente ans, sont liés en affaires, tant officieusement que de façon tout à fait légale ; beaucoup, parce que Lucien Deragut est pressenti pour être le prochain ministre de l’intérieur et que sa nomination doit être entérinée dans une dizaine de jours. En conséquence, ce dernier est-il suffisamment irréprochable pour occuper un portefeuille aussi sensible ?
Le temps est donc compté pour le Commissaire Joseph “Jo” Corti, qui va devoir se montrer plus provocateur et border-line que d’habitude, en sachant que le “politiquement correct” n’est pas un de ses principes de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *