L’HOMME QUI CHAUSSAIT DU 62, Daniel Crozes

On l’appelle le “Géant”. À l’âge de 20 ans, Ulysse Bouissou mesure 2,20 mètres, pèse près de 170 kilos et chausse du 62. Dans son village aveyronnais de Belmont-sur-Rance, il impressionne les enfants et les curieux poussent souvent la porte de la cordonnerie où il travaille pour l’admirer…
En 1903, lorsqu’il passe le conseil de révision, il créé l’événement. Un photographe présent pour l’occasion réalise des clichés de lui qui font très vite sa célébrité. Des journalistes viennent rencontrer le “Géant”, et leurs articles vont susciter l’intérêt d’imprésarios parisiens qui présentent dans les foires ce qu’on appelle alors des “curiosités humaines”. Engagé par l’un d’entre eux pour former un duo de musiciens avec un Lilliputien, Ulysse va découvrir l’Europe, de fêtes foraines en cabarets, puis sera même engagé par le fameux cirque Barnum pour une tournée américaine.
Ce nouveau roman de Daniel Crozes est librement inspiré de la vie d’Henri Cot (1883-1912), connu sous le nom de Géant Cot. Il nous entraîne à la découverte de ce monde si particulier des foires et des cirques au début du XXe siècle.

Lire un extrait sur le site de l’éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *