UNE AVENTURE DE SPIROU ET FANTASIO, TOME 4 : LE JOURNAL D’UN INGÉNU, Émile Bravo

Un jeune journaliste inconscient dénommé Fantasio déclenche l’apocalypse !
Et pourtant cette guerre aurait pu être évitée ! Des pourparlers entre émissaires polonais et Karl Von Glaubitz, premier secrétaire du ministre allemand des affaires étrangères Von Ribbentrop, à Bruxelles, étaient dans une impasse lorsqu’un jeune groom du Moustic Hôtel, prénommé Spirou, a proposé une solution tout à fait originale au problème délicat de Dantzig qui semblait convenir à toutes les parties en présence. C’est à ce moment-là que le jeune Fantasio, un de nos collaborateurs à la rubrique des chiens écrasés, a surgi et tenté d’obtenir des informations auprès du délégué allemand. Devant le refus de celui-ci, une rixe éclata au cours de laquelle le jeune inconscient aurait flanqué son poing dans la figure du dignitaire nazi qui l’aurait assez mal pris. On s’attend à des représailles imminentes de la part de l’Allemagne. Des bombardiers de la Luftwaffe auraient décollé à l’aube en direction de la frontière polonaise…

Dès 7 ans.

2 réflexions au sujet de « UNE AVENTURE DE SPIROU ET FANTASIO, TOME 4 : LE JOURNAL D’UN INGÉNU, Émile Bravo »

  1. Quand la grande histoire rencontre la petite. Si nous écoutions les ingénus plus souvent la face du monde en serait changée. Nous connaissions Spirou baroudeur sans autre substance que celles de nos rêves d’enfant. Dans ce livre des origines nous rencontrons un jeune homme sensible et amoureux dans un monde au bord de l’effondrement. Un vrai bonheur de lecture ; à lire de 7 à 77 ans !

    1. Merci Frédéric pour ce mot.
      En effet Emile Bravo est impressionnant, un modèle d’auteur complet aussi à l’aise au scénario fin mais implacable qu’au dessin faussement simple et ligne claire (voir notre thématique à la Médiathèque). Ses personnages sont attachants et il réussit le tour de force de s’approprier celui de Spirou et de le rendre immédiatement identifiable, lui qui en a vu bien d’autres.
      Attention par contre, si ce premier tome (à la couverture tout sauf innocente, regardez de plus près le second plan) t’a emballé, prépare toi pour une aventure au long cours. En effet, Bravo s’attelle à faire subir à ses héros rien moins que la Seconde Guerre mondiale en 4 tomes de 80 pages ! Le premier (L’espoir malgré tout. Un mauvais départ, toujours chez Dupuis) aborde la Drôle de guerre et l’exode de mai 40. La suite va logiquement mener Spirou vers la victoire, mais à quel prix. En tout cas, on ne parlera plus d’ingénu.
      Groom service

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *