SOUVENIRS DE 1914-1918

2008 : le dernier combattant de la grande guerre disparaît, quatre-vingt-dix ans après l’armistice de 1918. Le “grand-père qui a fait 14-18” n’existe désormais plus. Mais, si l’aïeul n’est plus là pour raconter, il reste encore, dans les tiroirs et les greniers des familles, des souvenirs pieusement conservés : des courriers, des médailles, des photos ou des documents militaires personnels. Riche de plus de cent cinquante photos et documents couleurs, l’ouvrage est en quelque sorte un tiroir ouvert sur les souvenirs familiaux de 1914-1918. Ce sont ceux de l’arrière, mais ils n’en ont pas pour autant moins de valeur, bien au contraire, car ils sont portés par l’affection. À vous donc d’ouvrir ce tiroir de papier, et de tourner les pages comme on sortirait des souvenirs d’un grenier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *