RUE DE LA FONTAINE-BLEUE, Jean-Paul Malaval

Alors que le paysage politique de Brive se recompose après la guerre, d’anciens résistants décident, pour servir leurs ambitions, de fonder un journal, rue de la Fontaine-Bleue. Ils en confient la direction à une femme, Rose Cipriani.
S’érigeant contre le rôle qu’on voudrait lui attribuer dans la guerre intestine qui se joue jusque dans les bureaux du quotidien pour la mairie de la ville, Rose parvient, envers et contre tout, à imposer sa voix. Mais tous doivent compter avec un héritage encombrant : Le Point du jour a été financé par un hold-up, réalisé par des résistants aux dernières heures des combats.
Et Rose est fragile. Malgré les années, elle n’arrive pas à oublier le seul homme qu’elle a jamais aimé, Adrien Strenquel, fusillé par la Gestapo. Hantée par ses souvenirs, elle se lance dans une enquête sur le passé d’Adrien, poursuivant un fantôme. Pourtant, elle aurait besoin de toute son énergie pour tenir à distance ses adversaires.

Lire un extrait sur le site de l’éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *