POURVU QUE LA NUIT S’ACHÈVE, Nadia Hashimi

Lorsqu’on retrouve Zeba, le cadavre de son mari gisant à ses pieds, il paraît évident aux yeux de tous qu’elle l’a tué. Depuis son retour de la guerre, Kamal est devenu un autre homme, alcoolique et violent. Mais cette femme dévouée est-elle vraiment capable d’un tel crime ? Présumée coupable, elle est incarcérée dans la prison pour femmes de Chil Mahtab, laissant derrière elle ses quatre enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *