ÖR, Audur Ava Ólafsdóttir (édition en gros caractères)

“Je n’ai pas touché la chair nue d’une femme – pas délibérément en tout cas –, je n’en ai pas tenu une seule entre mes bras depuis huit ans et cinq mois, c’est-à-dire depuis que Guðrún et moi avons cessé de coucher ensemble, et il n’y a aucune femme dans ma vie, en dehors de ma mère, mon ex-femme et ma fille – les trois Guðrún. Ce ne sont pourtant pas les corps qui manquent dans ce monde et ils ont assurément le pouvoir de m’émouvoir de temps à autre en me rappelant que je suis un homme.”
Sans plus de réconfort à attendre des trois Guðrún de sa vie, Jónas Ebeneser se met en route pour un voyage sans retour à destination d’un pays ravagé, avec sa caisse à outils pour tout bagage et sa perceuse en bandoulière.
Roman poétique et profond, drôle, délicat, d’un homme qui s’en va, en quête de réparation.

Lire un extrait sur le site de l’éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *