MES POINTS SUR LES I, Soufyan Heutte

Dans le quartier, Kamel a toujours su régler ses histoires à coup de poings. Jusqu’au jour où le poing éclate la mauvaise mâchoire. Kamel se prend alors de plein de fouet l’uppercut de la société. Accusé, il est emporté par le fleuve des préjugés et finit par se retrouver entre quatre murs de béton armé. Le temps est à tuer et Kamel se réfugie dans les coins de sa tête pour s’offrir une véritable évasion méditative. Ce roman emprunte le rythme de la série Oz où chaque épisode est prétexte au questionnement philosophique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *