L’HÉRITAGE BOLEYN, Philippe Gregory

En 1536, Henry VIII, roi d’Angleterre, a fait décapiter pour adultère, inceste et haute trahison sa deuxième épouse, Anne Boleyn, qui n’a pas enfanté l’héritier mâle qu’il espérait.
Quelques jours plus tard, il épouse Jane Seymour, qui lui donnera un fils – le futur Edouard VI – mais décédera en couches en 1537. Moins de trois ans plus tard, il se marie avec Anne de Clèves dans le cadre d’une alliance avec les Protestants. Mais, incapable de consommer son mariage, il décide d’en obtenir l’annulation pour convoler avec la très jeune Katherine Howard, nièce de l’ambitieux Thomas, duc de Norfolk.
Malgré la vigilance de Jane Boleyn, sa dame d’atour alliée du duc, la nouvelle reine noue une liaison avec Thomas Culpepper. En 1542, cette infidélité causera sa perte. Elle aussi subira le sort réservé à sa cousine Anne six ans plus tôt..
Trois épouses, trois destins tragiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *