LES FILS DE LA POUSSIÈRE, Arnaldur Indridason (édition en gros caractères)

Daniel, quadragénaire interné dans un hôpital psychiatrique de Reykjavík, se jette par la fenêtre sous les yeux de son frère Palmi. Au même moment, un vieil enseignant, qui a eu Daniel comme élève dans les années 60, meurt dans l’incendie de sa maison.
Parallèlement à l’équipe de policiers parmi lesquels apparaît un certain Erlendur, aux côtés du premier de la classe Sigurdur Oli et d’Elinborg, le frère de Daniel, libraire d’occasion, un tendre rongé par la culpabilité, mène l’enquête. Peu à peu, ils découvrent une triste histoire d’essais pharmaceutiques et génétiques.
Sens de la justice, personnages attachants, suspense glacé : le talent d’Arnaldur Indridason est au rendez-vous.

Lire un extrait sur le site de l’éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *