LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D’ADÈLE BLANC-SEC, TOME 8 : LE MYSTÈRE DES PROFONDEURS, Tardi (scénario et dessins)

Mars 1922. Paris sous la pluie. Adèle a mal aux dents. Ça tombe bien, puisque le “dentiste” vient de sortir de prison après dix ans d’enfermement. Et déjà un de ses complices est trouvé assassiné. Il est redoutable, ce dentiste, surnommé ainsi à cause de ses dents tellement pourries qu’il ne peut pas parler sans zézayer. Adèle va avoir du pain sur la planche, d’autant que Chalazion a besoin de son aide mais qu’elle ne sait pas où le trouver. Quant au commissaire Laumanne, il n’a pas fini de souffrir. Et le monstre des profondeurs, ne s’agirait-il pas du limule, cet étrange animal des fonds sous-marins qu’on arrive à trouver dans les canalisations… et même parfois dans les bénitiers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *