LE PAYS BLEU, TOMES 1 ET 2 : LES CAILLOUS BLEUS, LES MENTHES SAUVAGES, Christian Signol

Étienne, Abel, Philomène et Mélanie. Voici l’histoire d’une famille, d’un village, d’une terre et d’une époque où chaque Français d’aujourd’hui peut reconnaître les siens. Ils sont encore enfants quand commence le XXe siècle. Nés dans une famille de pauvres métayers du causse de Gramat, ils ne peuvent choisir qu’entre le départ ou la soumission. Mais déjà le monde change, des idées nouvelles circulent qui commencent à ébranler cet univers de pierre figé dans l’Histoire. Les hommes partent à la guerre ; les femmes demeurent, patientes prêtresses de la vie et de la mort. Et l’Histoire s’acharne qui, après une guerre, en apporte une autre, avec ses malheurs : la défaite, l’exode et cette guerre civile qui déchire les familles. Puis la Résistance : Philomène et Adrien y tiennent leur place, pour l’honneur ; Philomène en sortira meurtrie dans sa chair, intacte dans son âme et son coeur. Le Pays bleu… Un pays sauvage, rude et misérable. Pour Christian Signol, ce pays du causse est un personnage à part entière. L’histoire de la famille Fabre ne peut se raconter sans celle de leur terre, ce causse quercynois qui brûle sous les feux de l’été, crisse sous les pas de l’hiver, frémit au printemps et à l’automne. Un pays rude qui, longtemps, ne connaît que la loi des saisons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *