LA MODISTE DU PUITS SAINT-ANTOINE, Michel Blondonnet (édition en gros caractères)

Marthe quitte sans regret les mines de charbon du Limousin pour rejoindre sa tante à la capitale. Gracieuse et intelligente, elle se fait embaucher au Moulin Rouge et devient très vite une égérie du Tout-Paris que Toulouse-Lautrec veut prendre pour modèle et Colette pour amante… De la dureté des paysages miniers du Limousin aux fastes du Paris de la Belle Époque, un émouvant portrait de femme dont la frivolité apparente cache un attachement profond pour le pays qui l’a vue naître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *