LA CONSPIRATION JEANNE D’ARC, TOME 1, Gerald Messadié

Et si Jeanne d’Arc n’était pas celle que l’on croit ? La réalité est pourtant tout autre que celle enseignée dans les livres scolaires. Seuls les amateurs de l’imagerie d’Epinal pourraient croire encore que la “petite bergère” qui entendit des voix sut revêtir une armure le jour même de son arrivée à Chinon, chez le Dauphin Charles, et défaire le duc d’Alençon en tournoi singulier. Elle était en réalité la demi-sœur de Charles VII. La falsification des documents officiels a été démontrée. Gerald Messadié, réputé pour son esprit iconoclaste, a reconstitué la véritable histoire de ce personnage hors du commun, car l’admiration pour l’héroïne n’exclut pas la recherche historique. Dans ce premier tome, tout en faisant revivre le quotidien de l’époque, l’auteur démontre que Jeanne ne fut jamais bergère, mais très tôt préparée à sa mission par les héritiers des Templiers, les Chevaliers de Sion. Ainsi s’expliquent, par exemple, sa maîtrise de la langue et l’assurance avec laquelle elle interpelle maints grands personnages, dont le duc de Bourgogne lui-même. La femme la plus puissante de France, Yolande d’Aragon, future belle-mère du roi Charles VII, la fit enlever au berceau afin de préserver la dynastie des Valois, que menaçait d’exterminer le redoutable Jean sans Peur, duc de Bourgogne. Jeanne parvint à rendre son courage au Dauphin que ses parents, un roi atteint de démence et une reine notoirement dévergondée, avaient désavoué au profit des Anglais pour prétendue “bâtardise”. Car la puissante organisation financière bâtie par les Templiers trois siècles plus tôt, et dont Yolande d’Aragon était la cheville centrale, exerçait toujours son influence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *