LA CONFRÉRIE DES GASTROLÂTRES, Yves Desmazes

Un crime est perpétré sur la personne d’un professeur de cuisine, vice-président de la confrérie des Gastrolâtres et enseignant au lycée hôtelier Georges Frêche à Montpellier. Mais pourquoi la gastronomie française, portée au pinacle par Rabelais en son temps, et inscrite sur la liste du patrimoine culturel de l’humanité par l’UNESCO, suscite-t-elle autant de jalousie et de haine ?
Les énormes enjeux économiques et financiers qui en sont les corollaires justifient-ils le recours au meurtre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *