JUSTE LA FIN DU MONDE, Jean-Luc Lagarce

Le fils retourne dans sa famille pour l’informer de sa mort prochaine. Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l’on se dit l’amour que l’on se porte à travers les éternelles querelles. De cette visite qu’il voulait définitive, le fils repartira sans avoir rien dit. Juste la fin du monde (1990), mis en scène pour la première fois par Joël Jouanneau en 1999, est régulièrement monté tant sur les scènes nationales qu’internationales et a été traduit en quinze langues. Cette pièce entre au répertoire de la Comédie-Française en 2008, avec la mise en scène de Michel Raskine (récompensée par le Molière du meilleur spectacle).

Lire un extrait sur le site de l’éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *