DAISY MILLER, LES AILES DE LA COLOMBE, LES AMBASSADEURS, Henry James

La nouvelle et les deux romans réunis ici illustrent tous trois le « thème international » de James : l’Amérique y rencontre l’Europe. L’action se déroule dans ces lieux envoûtants que représentaient pour l’artiste les métropoles de la culture : Rome, Paris, Londres, Venise. De la simplicité de Daisy Miller, courte histoire aussi frêle que fraîche, qui assura la renommée de l’écrivain, à la virtuosité technique des romans, le lecteur pourra suivre l’affirmation éclatante d’un talent. James considérait Les Ambassadeurs comme son oeuvre la plus réussie, et le livre a effectivement pris place sur le même rayon qu’À la recherche du temps perdu de Proust ou Ulysse de Joyce. Mais sur ce prestigieux rayon figurent aussi Les Ailes de la colombe, dont la richesse symbolique – empruntée à la Bible, à Tristan et Yseut… – séduira peut-être davantage encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *