On s’est beaucoup amusé avec ZORRO de Isabel Allende

FICHE TECHNIQUE :
Titre : Zorro
Auteur : Isabel Allende
Pays : Chili/Amérique
1ère année de publication : 2004

Cote : R. ALL

 

“Comme le renard, tu devras découvrir ce qui se cache dans l’obscurité, dissimuler, te cacher le jour et agir la nuit.”

 

Que connait-on de Zorro ? La série des studios Disney qui tourne en boucle depuis des décennies sur nos chaînes télévisées ? Les quelques adaptations cinématographiques avec Alain Delon ou Antonio Banderas dans le rôle titre ?

Ce que l’on sait moins, c’est que le justicier masqué a quasiment le même parcours que d’autres héros populaires, tels Conan le Barbare ou Tarzan. Personnage de roman feuilleton, il naquit au début du XXe siècle sous la plume de l’américain Johnston McCulley et connut un succès immédiat. Aujourd’hui, Zorro est une marque déposée.

Zorro signifie “renard” en espagnol

En 2004, la marque en question s’est associée à la romancière Isabel Allende pour raconter la genèse du héros. Mêlant aventures, Histoire et exotisme, le Zorro de Allende est un roman de cape et d’épée jubilatoire se déroulant fin XVIIIe-début XIXe siècle. On y croise des indiens, des pirates, des gitans, des sociétés secrètes et des hidalgos sans scrupules. Tous vont contribuer à façonner l’image de Zorro dans l’esprit du jeune Diego de La Vega. Parti de sa Californie natale pour parfaire son éducation en Espagne, il ne tardera pas à revêtir le costume du justicier.
Pas de doute, ce Diego-là a beaucoup plus de consistance que dans la série signée Disney. Isabel Allende a fait de lui un métisse, tout comme Bernardo, son frère de lait. Leur destin est lié à celui des Amérindiens, à leur culture imprégnée de chamanisme, ainsi qu’aux persécutions subies sous le joug des colons espagnols.

Comme quoi, même les héros de notre enfance ont une personnalité plus complexe qu’il n’y paraît !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Acquisitions documentaires adultes – juin 2018

Téléchargement au format PDF

 

Famille, recherche d’emploi, nature, société, psychologie appliquée : voici quelques-uns des sujets abordés dans les nouveaux documentaires de la Médiathèque.

On y trouve aussi des ouvrages-vedettes comme le témoignage de François Hollande sur son rôle de président, ou celui des Pivot père et fille sur leur rapport à la lecture.

On y croise quelques célèbres romanciers, reconvertis pour un temps en essayistes : Toni Morrison, Tahar Ben Jelloun, Yasmina Khadra ou Sophie Divry.

Sans oublier un modeste hommage au regretté Stephen Hawking.

Au total presque 50 ouvrages pour s’instruire selon ses besoins et ses envies !

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Acquisitions littérature adulte – juin 2018

Téléchargement au format PDF

 

Ça y est. Nous y sommes. Aux portes de l’été. Bientôt les grands départs en vacances. On va perdre de vue un grand nombre de nos habitués. Pour quelques semaines. Un mois ou deux, tout au plus.

Mais pour ceux qui restent, fidèles entre les fidèles, voici un nouvel arrivage de romans. Une bonne soixantaine, rien que ça. Une sélection riche et variée pour passer tout l’été la tête dans les livres. De quoi rêver et voyager sans se fatiguer !

À noter : l’acquisition de deux romans de François Beaune, auteur en résidence à Lattara jusqu’à mai dernier.

Prochaine livraison de nouveautés : septembre 2018 !

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Retour sur les écoutes musicales du 19 mai 2018 (Audiofil 067)

Téléchargement liste des titres au format PDF

 

Chers adhérents, réjouissez vous : à partir de l’audiofil 067 (hé oui, déjà), vous pourrez retrouver les écoutes musicales sous forme de playlist sur notre site.

Ne pleurez plus, vous qui, faute à un rendez-vous galant, une heure de piscine ou autre, avez raté notre rendez-vous mensuel : la technique moderne nous permet enfin cette séance de rattrapage !

La session de mai, proposée par Pascal, l’un de nos plus fidèles participants, tournait autour du train en musique. La voici restituée. Profitez des sons et des images de cette thématique en attendant la suivante…

Au plaisir de vous voir le samedi 16 juin, 10h15, à l’audiofil 068  et exceptionnellement aussi le samedi 30 juin pour l’audiofil 069, un blind test !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Coup de ♥ DVD : BROOKLYN VILLAGE, d’Ira Sachs

Little Men in Brooklyn Village : la combinaison du titre original et de sa « traduction » française reflète parfaitement le synopsis. Ces bonhommes dont il est question, ce sont Tony Calvelli et Jake Jardine, deux garçons à l’orée de l’adolescence. Quand ces deux là se rencontrent, la complicité est immédiate. Et, comble de chance, ils deviennent même voisins ! Car, à la faveur d’un héritage, les Jardine deviennent propriétaires de l’immeuble et y emménagent.

Mais cette amitié fulgurante va rapidement venir se heurter aux problèmes des adultes. Car si entre les garçons l’entente est parfaite, il n’en va pas de même entre Mme Calvelli et le couple Jardine, qui souhaite lui augmenter son loyer, provoquant par là un départ inexorable…

Ira Sachs signe ici un film tout en nuances, chaque personnage réservant sa part d’ombre et ses contradictions… En plus d’être fin portraitiste, Sachs manie avec délicatesse l’art de la chronique, nous livrant en filigrane une radiographie du monde contemporain. Sous couvert d’aborder les thèmes de la gentrification et du passage de l’enfance à l’adolescence, il nous donne à voir un cinéma de l’entre-deux, où la douceur le dispute à l’amer.

Et comment terminer sans décerner une mention particulière pour les deux jeunes acteurs qui incarnent Tony et Jake (respectivement Michael Barbieri et Theo Taplitz), remarquables de justesse. Brooklyn Village : Little BIG Men !

Référence
Brooklyn Village, d'Ira Sachs (2016)
Cote : F SAC
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !