ARARAT, Frank Westerman

Frank Westerman fait un voyage en Arménie en 1999 comme correspondant d’un journal. À Erevan, le Mont Ararat est omniprésent. Son image se trouve sur les billets de banque, les timbres et en hologramme sur les cartes de crédit. Mais on ne peut pas atteindre le sommet qui est sur le sol turc. Frank Westerman est étonné : « Je ne m’étais encore jamais fait la réflexion qu’il existait des lieux bibliques que l’on pouvait tout bonnement aller visiter ». Et c’est ce qu’il entreprend. À la fois récit de voyage et interrogation personnelle, ce livre évoque aussi les conflits qui sont à peine éteints aujourd’hui : les questions arménienne et kurde, véritable petite poudrière aux portes de l’Europe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *