Acquisitions littérature en gros caractères – juin 2020

Téléchargement au format PDF

 

Plus aucune animation pour le moment, des restrictions sanitaires qui s’étirent en longueur, une réduction des services proposés… mais que reste-t-il de votre Médiathèque ?!
La faute à qui ? Ce satané covid-19, encore et toujours lui !
Il reste néanmoins une chose que ce maudit virus n’entamera pas : notre goût commun pour les nouveautés ! Il ne nous a pas empêché de vous en fournir pendant le confinement, il ne nous en empêchera pas plus maintenant que nous avons rouvert au public !
La preuve avec cet arrivage de 40 romans en gros caractères ! Un arrivage qui a bien tenu compte de vos remarques : il n’y a pas que du terroir dans cette sélection mais aussi plein d’auteurs “récents” ! Legardinier, Levy, Martin-Lugand, Minier, Moriarty, Musso, Valognes… de quoi faire profiter de la nouvelle scène littéraire à notre lectorat souffrant de faiblesse visuelle !

Et ce n’est qu’un début ! Rendez-vous EN juillet pour la suite des nouveautés !

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Thématique “Sorcières” – printemps 2020

Circé, Mélusine, Morgane, Sybille, Freya, Ursula, Cassandre, Médée… Malgré les apparences il ne s’agit non pas de la liste des prénoms les plus en vogue en 2020 mais bien de quelques-unes des sorcières les plus célèbres du folklore. Hier chassées, aujourd’hui adorées, ces “diseuses de sort” font partie intégrante de l’imaginaire collectif. Est-ce parce qu’elles ont bercé notre enfance ? Elles nous sont familières, on pense les connaître… Mais qui sont-elles vraiment ?

Si de fait les sorcières, entendu ces femmes sages qui officient comme “médecin” à une époque où cette science n’est pas encore établie (ni confisquée par les hommes), existent depuis la nuit des temps, c’est au Moyen-Âge que le terme apparaît pour la 1ère fois dans un livre, Le Roman d’Enéas (1060). Quelques années plus tard la publication du Malleus maleficarum (1490), manuel de démonologie commis par deux inquisiteurs dominicains, Heinrich Kramer et Jacob Sprenger, finira de mettre le feu aux poudres.

Les pauvres vont alors être victimes de leur succès… Et surtout de leur statut de femme savante, gardienne de connaissances ancestrales et païennes, voire occultes. Deux fautes impardonnables au regard de l’Eglise et des puissants. On les affublera de tout ce que l’on considère comme des “tares” pour les femmes : vieilles, laides, méchantes, concupiscentes, infanticides… Mais surtout libres.

Assez ironiquement le mouvement de réhabilitation des sorcières est venu d’un homme, Jules Michelet. A travers son livre, La sorcière (1862), il invente une nouvelle symbolique : la sorcière est désormais le parangon de LA femme, entendre une créature “bienfaisante et victime”.
Un peu tard, ce sont les féministes des années 60-70 qui s’emparent de la figure de la sorcière pour en faire un symbole de résistance et de puissance des femmes.

Aujourd’hui le mouvement s’est hybridé avec la préoccupation contemporaine majeure qu’est devenue l’écologie, donnant naissance à l’écoféminisme. Ce retour à la nature, voire à une vision holistique du monde, s’incarne dans la spiritualité et les rites sacrés, le retour aux remèdes de “grand-mère” à travers l’herboristerie, les potions, les cristaux… Comme dit le dicton “ce sont dans les vieux chaudrons que l’on fait les meilleures soupes” : défiant le temps et les conventions, les sorcières continuent de faire recette ! N’est-ce pas là leur véritable subversion…

Derrière l’icône et le folklore qui sont réellement LES sorcières ? À vous de le découvrir au fil de notre sélection thématique !

LIVRES adulteS :

Téléchargement au format PDF

CINÉMA :

BANDES-DESSINÉES :

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Réouverture : informations

La Médiathèque est OUVERTE aux horaires habituels.

En dehors de nos horaires d’ouverture, n’hésitez pas à laisser vos documents dans la BOÎTE DE RETOUR.

> MASQUE OBLIGATOIRE à partir de 11 ans

>10 PERSONNES MAXIMUM en même temps dans la médiathèque

> DÉSINFECTION DES MAINS à l’entrée

> PRÊT ET RETOUR UNIQUEMENT (pas d’accès internet, pas de lecture sur place, pas d’animations)

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Confinés… (mais cultivés) #18 – guide TV

Des frissons, de l’émotion, des remises en question… Programme chargé pour cette ultime “revue télévisuelle” !

1- LOCKE AND KEY sur Netflix

Après le meurtre sordide de leur père, les ados Tyler et Kinsey Locke déménagent avec leur petit frère Bode et  leur mère, Nina, à Keyhouse, la demeure ancestrale de la famille, dans la charmante bourgade de Matheson. Ils s’aperçoivent bientôt que cette maison renferme de nombreux secrets lorsqu’ils découvrent des clés magiques qui détiennent d’incroyables pouvoirs, comme celui de transformer une personne en fantôme ou d’effacer ses souvenirs… Mais ils ne sont pas seuls à connaître l’existence de ces clés : une créature démoniaque nommée Dodge est également à leur recherche dans le but d’ouvrir la Porte noire, qui donnera aux démons de l’enfer l’accès à notre monde…

Cette série fantastique, assez prenante, respecte le côté mystérieux et magique du comic d’origine (disponible dans votre Médiathèque) tout en omettant son côté horrifique et gore. Ce qui lui permet de trouver son public auprès des ados (8-15 ans) ! Les fans plus adultes et plus chevronnés du comic regretteront néanmoins la réinterprétation de certains personnages et situations, l’apparition de nouvelles clés moins élaborées que celles de la bande-dessinée, ou la légèreté de ton qui fait perdre sa puissance à la dimension fantastique de l’oeuvre. Reste, malgré tout, le plaisir de voir incarner à l’écran, par de vrais gens, dans de vrais lieux, les personnages et les décors de papier !

2- UNORTHODOX sur Netflix

Cette mini-série allemande, adaptée du livre Unorthodox : le rejet scandaleux de mes racines hassidiques de Deborah Feldman, raconte comment cette dernière a fui sa communauté juive ultra-orthodoxe très rigoriste à Brooklyn, pour une vie meilleure.

Unorthodox donne un aperçu sociologique glaçant de la communauté hassidique de Satmar, branche ultra-orthodoxe  refusant de se compromettre dans la modernité et  dont l’existence même est censée être la seule raison d’être de ses membres. Vivant en symbiose, le quotidien de ces juifs ultra-orthodoxes est ritualisé à l’extrême, dévoué à la famille et la religion. A voir !

3- MINIMALISM : A DOCUMENTARY ABOUT THE IMPORTANT THINGS sur Netflix

Dans le contexte actuel qui nous propose de nous questionner sur notre consommation de masse, ce documentaire permet une première approche du concept du minimalisme. Les deux blogueurs Matt d’Avella et Ryan Nicodemus  nous entraînent sur les routes américaines à travers leur série de conférences. Ils nous expliquent leur cheminement les ayant amenés à changer leur mode de consommation pour se recentrer sur l’essentiel.

Le  documentaire est entrecoupé de témoignages de gens qui ont décidé de changer leur définition du succès et de  vivre plus intentionnellement avec moins. Inspirant…

4- THIS IS US sur M6

Sur trois générations, la vie d’une famille américaine avec ses moments de joie, ses rituels, ses secrets, ses querelles, et surtout son indéfectible amour…

Comme un air de déjà-vu ? Peut-être, mais n’est-ce pas dans les “vieux pots que l’on fait les meilleurs soupes” ?! Et c’est ici une réussite ! This is us réussit l’exploit d’être à la fois drôle et émouvante, frivole et profonde, rétro et résolument moderne… Ajoutez à cela des personnages dotés d’une véritable profondeur psychologique et interprétés avec talent par des acteurs attachants (notamment Milo Ventimiglia, vu dans Heroes) et vous obtiendrez une série absolument addictive !

Pour ne rien gâcher, This is us s’articule autour d’une narration subtile et d’une réalisation brillante. Vous voulez une preuve ? Regardez le 1er épisode… En moins de 45 min, les ressorts dramatiques déployés et les personnages esquissés vous donneront l’envie irrémédiable d’en savoir plus… Et d’enchaîner avec le second épisode !

Et la bonne nouvelle c’est que si vous avez manqué la diffusion de la 1ère saison sur 6Ter en 2018, M6 vous offre une séance de rattrapage en ce mois de mai, suivie dans la foulée de la saison 2. À ne rater sous aucun prétexte !

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Confinés… en musique #6 – Chanson française des années 80

Un nouveau tour dans les années 80… du côté de l’Hexagone cette fois-ci !
Comme vous avez dû vous en rendre compte, nous avions fait le choix de ne pas représenter notre beau pays dans la précédente playlist consacrée à cette décennie. Pas par snobisme, bien au contraire ! Mais parce qu’il y a tant de choses à écouter, tant de tubes qui y ont vu le jour, devenus classiques de la chanson française depuis et toujours diffusés sur les ondes radio, qu’il fallait absolument leur dédier une playlist à part entière ! Et encore… malgré cette sélection de 20 titres, il resterait tant à dire…
Pour lancer la playlist, cliquez sur la vidéo juste au-dessus.
Pour avoir plus d’infos sur les morceaux présentés, c’est en-dessous que ça se passe :

01

“Cargo”
Axel Bauer
Single, 1983


02

“Quand la ville dort”
Niagara
Tiré de l’album Encore un dernier baiser, 1985


03

“Toi mon toit”
Elli Medeiros
Tiré de l’album Bom bom, 1986


04

“L’aventurier”
Indochine
Tiré de l’album L’aventurier, 1982


05

“Africa”
Rose Laurens
Tiré de l’album Africa, 1983


06

“Etienne”
Guesch Patti
Tiré de l’album Labyrinthe, 1988


07

“C’est la ouate”
Caroline Loeb
Tiré de l’album Loeb C. D., 1987


08

“Chacun fait (c’qui lui plaît)”
Chagrin d’amour
Tiré de l’album Chagrin d’amour, 1982


09

“Vacances, j’oublie tout”
Élégance
Single, 1982


10

“Boule de flipper”
Corynne Charby
Tiré de l’album Toi, 1987


11

“Idées noires”
Bernard Lavilliers, Nicoletta
Tiré de l’album État d’urgence, 1983


12

“Sans contrefaçon”
Mylène Farmer
Tiré de l’album Ainsi soit je…, 1988


13

“Encore et encore”
Francis Cabrel
Tiré de l’album Photos de voyage, 1985


14

“Voyage, voyage”
Desireless
Tiré de l’album François, 1989


15

“Un autre monde”
Téléphone
Tiré de l’album Un autre monde, 1984


16

“La ballade de Jim”
Alain Souchon
Tiré de l’album C’est comme vous voulez, 1985


17

“Confidence pour confidence”
Jean Schultheis
Tiré de l’album Abracadabra, 1981


18

“Aimons-nous vivants”
François Valéry
Tiré de l’album Aimons-nous vivants, 1989


19

“La p’tite Lady”
Vivien Savage
Single, 1984


20

“Cherchez le garçon”
Taxi-Girl
Tiré de l’album Cherchez le garçon,1980

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !