PAROLES DE POILUS, LETTRES ET CARNETS DU FRONT 1914-1918, Jean-Pierre Gueno

Août 1914 : les soldats partent sous les fleurs et les encouragements du peuple français. L’heure est grave, mais chacun veut défendre son pays et en découdre avec les “Boches”. Peu de temps après commence la guerre des tranchées, qui plonge les hommes dans l’enfer de la boue, des rats, de l’angoisse et de la mort. Sur les huit millions de poilus mobilisés entre 1914 et 1918, plus de deux millions ne reverront pas leur village natal. Plus de quatre millions souffrent de graves blessures, pour la plupart irréversibles. Mais, au-delà des séquelles physiques, ils sont à jamais marqués par l’horreur de cette guerre. Huit décennies plus tard, suite à l’appel de Radio France, des milliers de personnes envoyèrent les lettres de poilus conservées par leurs familles. Cet ouvrage en présente une centaine, qui n’ont pas vieilli. Ces mots déchirants incitent les nouvelles générations au devoir de mémoire, au devoir de vigilance et à l’humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *