Confinés… (mais cultivés) #5 – en ligne

En ce début avril l’appel du printemps se fait chaque jour un peu plus sentir : les jours qui rallongent, la nature qui s’éveille… L’envie de renouveau pointe le bout de son nez de tous côtés ! Voici quelques pistes pour sortir des sentiers battus et se lancer de nouveaux défis…

Prendre soin de sa tête…

Pour vous, la littérature s’emprunte au kilo et vous vouez un véritable culte à Jo Nesbo et Diana Gabaldon ? Prenez le contre-pied et penchez-vous sur les textes courts !

La plateforme Short Edition propose des nouvelles amateurs. De nombreux filtres sont possibles sur le genre littéraire, la tranche d’âge ou le temps de lecture. A noter que le site existe en version jeunesse : https://jeunesse.short-edition.com/

Si vous  vous sentez l’âme d’un critique et que vous aimez découvrir de nouveaux talents , les (bien nommées) éditions Nouvelles plumes permettent de lire et d’évaluer les ouvrages d’auteurs amateurs désireux de se faire éditer. Les votes des lecteurs détermineront les livres qui seront édités.

Mais il n’y a pas que les écrivains pour jongler avec les mots : mots fléchés, croisés, solitaires et autres sudoku… À chacun ses jeux de mots ! Vous trouverez des ressources gratuites en ligne à télécharger ou imprimer sur les sites de Ouest-France, e-sudoku ou encore LCI.

… et de son corps !

Et comme du sport cérébral au sport tout court il n’y a qu’un pas… Pourquoi ne pas profiter de ce confinement pour se mettre au sport chez soi afin de passer un moment convivial seul ou  en famille !

Lucile Woodward : la chaîne Youtube de cette coach sportive est une véritable mine. Vous trouverez forcément un entraînement adapté à votre niveau !

 

Lili Barbery-Coulon : ancienne journaliste beauté à Vogue Paris puis au M, le magazine du Monde, Lili Barbery-Coulon est devenue professeure de kundalini yoga et propose chaque soir sur son compte Instagram un cours en direct et gratuit. 1h salutaire de méditation ponctuée de chants.

Sonia Tlev : vous trouverez dans la partie  blog des conseils forme et beauté, et dans la partie shop un programme complet (payant – mais vous pouvez trouver de nombreux exercices tirés de son entraînement sur Google Images en tapant “Sonia Tlev programme semaine 1 / 2 / 3 etc… A bon entendeur…). Le tout écrit par Sonia Tlev, ambassadrice et blogueuse Fitness avec la collaboration d’un coach diplômé d’état.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Confinés… (mais cultivés) #4 – Histoires de garçons, à lire

1. Version adulte : LE PETIT GARCON QUI VOULAIT ÊTRE MARY POPPINS d'Alejandro Palomas

Tout commence par une journée de classe ordinaire. Sonia, la maîtresse, demande à ses élèves de primaire ce qu’ils voudraient faire plus tard. Guillermo “Guille” surprend tout le monde avec sa réponse : être Mary Poppins. Ce n’est là qu’une nouvelle manifestation de la personnalité atypique du gamin. Sonia convoque le père. Son instinct lui dit que quelque chose ne tourne pas rond. Manuel, le papa de Guille, a tout du macho. Il supporte mal les extravagances de son fils, son manque de virilité. Et la maman dans tout ça ? Absente. Partie exercer son métier d’hôtesse de l’air à Dubaï. Guille est confié aux soins de Maria, la “conseillère d’orientation” de l’école. Autrement dit la pédopsychiatre. Commence alors pour Maria un travail de fourmi : interpréter les indices semés par Guille au fil de leurs séances, pour comprendre la situation familiale du garçon et les vraies raisons de son comportement…
Contrairement à ce que le titre et la couverture laissent supposer, il n’y a pas de magie dans ce livre espagnol. C’est une histoire psychologique, familiale et réaliste, avec une narration à plusieurs voix, chacun des protagonistes s’exprimant à son tour. Pas le roman du siècle. Pas brillant pour son style littéraire ni pour son intrigue facile à démêler. Mais un roman sympathique, qu’on lit d’une traite, en un après-midi. Parce qu’on brûle de savoir comment la famille de Guille se sortira du piège émotionnel dans laquelle elle est empêtrée !

 

2. Version jeunesse : MAÏTÉ COIFFURE de Marie-Aude Murail

Louis fait partie de ces adolescents grands, maigres et taiseux qui font le désespoir de leurs parents. Pas vraiment bon élève. Pas de passions le prédisposant à un avenir. Bien difficile, dans ces conditions, de trouver un stage d’observation ! Bonne-Maman a une idée : pourquoi pas le salon de coiffure où elle a ses habitudes ?
Louis accepte, sans doute par opposition à son père qui ne jure que par les diplômes. S’ouvrent alors pour le garçon des perspectives inattendues dans le microcosme coloré de Maïté Coiffure : le plaisir du travail manuel, les premiers émois amoureux, les coups durs de la vie…
Maïté Coiffure fut initialement édité au début des années 2000. Les références culturelles dont il est truffé sont aujourd’hui un peu dépassées (Charmed, L5…). Les personnages sont assez caricaturaux. Pourtant le livre a raflé une quantité incroyable de prix, décernés par les collégiens de l’époque. Comment expliquer ce succès ? Parce que le roman de Marie-Aude Murail a le mérite de promouvoir le travail manuel, dans un système qui a encore tendance à le dénigrer. Le travail manuel comme voie d’épanouissement pour les élèves en difficulté scolaire. Beaucoup de collégiens ont dû se retrouver dans les errances et le mal-être de Louis.
Et puis, malgré les clichés, le salon de Madame Maïté finit par devenir un lieu attachant. Où l’on ne fait pas que l’apprentissage d’un métier, mais aussi celui de la vie !

Ces deux ouvrages feront partie des nouveautés disponibles à la réouverture de la Médiathèque !

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Confinés… (mais cultivés) #3 – Histoires de filles, à regarder

1. LES DEMOISELLES DU TÉLÉPHONE sur Netflix

La célèbre plateforme de vidéos à la demande propose la série espagnole Las chicas del cable (Les demoiselles du téléphone en français), déclinée en 5 saisons :
Madrid, dans les années 20, quatre jeunes femmes sont engagées en tant qu’opératrices à la Compagnie du Téléphone, quatre tempéraments bien différents, quatre destins uniques mais un même combat pour l’indépendance des femmes !
Amour, haine, trahisons, désillusions sont au rendez-vous, mais un seul objectif pour ces femmes : “se battre pour leurs droits” !
À toutes celles (et ceux) dont le côté féministe ne demande qu’à se révéler, un conseil : foncez ! Cette série est faite pour vous !
Seul bémol : la musique ! On aimerait entendre du bon swing des années 20 pour mieux s’immerger dans l’ambiance. Mais c’est loin d’être le cas !

 

2. WHY WOMEN KILL sur M6, les jeudis à 21h00 et en replay

Marc Cherry, le créateur de la mythique série Desperate Housewives, revient avec une nouvelle production : Why women kill !
On y suit 3 couples à 3 époques différentes. Leur point commun ? Occuper la même maison dans le même quartier pavillonnaire.
En 1963, Beth Ann (Ginnifer Goodwin, la Blanche-Neige de Once upon a time) est complètement soumise à son mari Rob. Elle incarne la parfaite femme au foyer, version années 60. Jusqu’au jour où elle découvre que Rob la trompe avec la serveuse d’un diner
En 1984, Simone (Lucy Liu déchaînée) vit une vie de rêve, faite de mondanités et d’hypocrisie, avec son troisième mari Karl. Lors d’une réception, elle met la main sur des photos compromettantes de ce dernier dans les bras… d’un homme ! Le tempérament volcanique de Simone se réveille…
En 2019, Taylor (Kirby Howell-Baptiste) mène une brillante carrière d’avocate. Celle de son mari Eli est au point mort. Le couple vit en union libre, Taylor n’ayant jamais caché sa bisexualité à Eli. Mais, un soir, Taylor ramène l’une de ses aventures extraconjugales à la maison…
Tous les ingrédients qui ont fait le succès de Desperate Housewives sont au rendez-vous : actrices charismatiques, humour, drames domestiques, un peu de Bree Van De Kamp dans Beth Ann, un peu de Gabrielle Solis dans Simone… mais avec un accent légèrement plus trash, à l’image du générique d’ouverture. Ou quand les épouses se rebiffent…

 

3. CULOTTÉES sur France 5, tous les jours à 11h40 et 16h55, et en replay

Après Silex and the city, Tu mourras moins bête et plus récemment Les cahiers d’Esther, c’est au tour de la bande-dessinée de Pénélope Bagieu, Culottées, d’être adaptée en série animée pour la télévision.
Mais si ! Rappelez-vous : nous vous avons déjà parlé de cet ouvrage dans un ancien coup de cœur !
Eh bien, l’adaptation télévisée en reprend le principe : 30 portraits de femmes fortes qui ont marqué l’histoire par leur engagement (souvent féministe), leur parcours atypique ou leur personnalité. 30 portraits en 30 épisodes de 3 minutes chacun. On y retrouve notamment Joséphine Baker, Nellie Bly, Leymah Gbowee ou la reine Nzinga.
Le graphisme minimaliste et les aplats colorés rappellent le style de Pénélope Bagieu. La narration est assurée par Cécile de France qui double les voix de tous les personnages.
Ces deux spécificités, conjuguées au format court de la série, donnent aux destins de ces pionnières, des allures de fables. Avec pour morale, le message que chacune d’elles adresse au téléspectateur en fin d’épisode. Comme si de leurs combats, de leurs vies souvent mouvementées, il y avait un enseignement simple à tirer. Un enseignement qui parlera à toutes les femmes, mais pas que, du fait de son universalité !

Vous aussi, vous regardez ces programmes ? Vous souhaiteriez que nous les acquérions pour les emprunter ? À moins que vous n’en n’ayez d’autres à conseiller sur le même sujet ? Dites-le dans les commentaires ci-dessous !

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Confinés… (mais cultivés) #2 – guide Netflix

Véritables phénomènes planétaires de ces dernières années, les plateformes de vidéos à la demande se multiplient. Face à une offre devenue pléthorique, que choisir ? Voici nos derniers coups de cœur…

Un petit conseil : l'essai d'un mois est gratuit. Si vous voulez juste jeter un œil à nos recommandations sans débourser un centime... (3 jours avant la fin de la période de test, un mail vous est envoyé pour vous prévenir et vous demander si vous souhaitez "prolonger l'expérience". Il vous suffit alors de cliquer sur le lien pour signifier votre choix).

1- Big fish et begonia, de Xuan Liang et Chun Zhang (2016)

Genre : film d’animation chinois

Chun est un être céleste qui doit s’occuper des bégonias. À ses 16 ans, elle est envoyée dans le monde des humains sous la forme d’un dauphin afin d’accomplir son rituel de passage à l’âge adulte. Kun, un humain, lui sauve la vie, mais perd alors la sienne. Avec l’aide de son ami Qiu, elle essaie de ranimer l’esprit de Kun afin de le remercier de l’avoir sauvée…

Ce film d’animation nous emmène dans un monde merveilleux et magique à  la rencontre de la culture chinoise. Nous sommes directement immergés dans un univers époustouflant à la rencontre de créatures mythologiques !

2- Rango, de Gore Verbinski (2011)


Genre : film d’animation trépidant – à partir de 10 ans (également disponible en DVD à la médiathèque)

Rango est un lézard en pleine crise d’identité. Sa vie va accidentellement basculer du statut d’animal de compagnie en  héros de l’Ouest sauvage…

À travers cette parodie de western, nous suivons les péripéties du personnage qui essaie de définir le sens de sa vie en sauvant un village du désert, privé d’eau à cause des manigances et de la soif de pouvoir du maire de la ville. Un film d’animation drôle et attachant accompagné d’une musique grandiose !

À propos de la musique du film, vous pouvez en apprendre davantage sur son compositeur, le mythique Hans Zimmer, en regardant la vidéo ci-dessous :

3- You, série de Greg Berlanti et Sera Gamble (2018)


Genre: thriller dramatique

Joe est un jeune homme qui a tout pour lui. Ce féru de littérature a la chance de travailler dans une librairie, dans laquelle il va rencontrer Beck, une charmante jeune fille qui veut  être écrivaine et sur laquelle il flashe instantanément. Il ne sait quasiment rien d’elle, mais elle deviendra l’objet ultime de ses désirs, c’est elle qu’il veut et pas une autre. Persuadé qu’ils sont faits l’un pour l’autre, il va alors se servir des réseaux sociaux pour nourrir son obsession et tenter de faire tomber tous les obstacles qui pourraient se dresser en travers du chemin de leur possible romance. Quitte à commettre des actes totalement fous… Thriller psychologique en deux saisons, haletant…

Et vous, qu’avez-vous aimé ? N’hésitez pas à partager vos découvertes en commentaire !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Confinés… (mais cultivés) #1 – kids

Pour inaugurer le premier article de cette rubrique inédite, nous vous proposons une sélection spécial “parents épuisés / à court d’idées / surbookés” (bref, parents confinés).

Vous en avez assez de lire T’choupi va au pot pour la 18ème fois de la journée (car oui, tout en étant un parent bienveillant pleinement conscient de l’importance de la répétition dans le processus d’appropriation du récit et d’apprentissage de l’enfant vous n’en restez pas moins un humain doté d’un stock de patience limité) ?!

L’école des loisirs a pensé à vous ! La célébrissime maison d’édition vous offre gratuitement quelques-un de ses Albums filmés, à visionner en ligne. Vous reconnaitrez ici le personnage fétiche de Mario Ramos dans C’est moi le plus beau.

Vous trouvez que vos enfants passent déjà (beaucoup) trop de temps sur les écrans ? Pas de problème, vous pouvez vous tournez vers la version podcast. France Inter propose ainsi gratuitement l’excellent Une historie et… OLI. Et hop ! 5 min de répit !

Si vous en avez encore l’énergie, vous pouvez profiter de ce temps mort pour boire un mojito fureter sur papapositive.fr, une véritable mine d’or pour les petits comme pour les grands. Vous y trouverez aussi bien les vidéos des albums de la série Quelle Histoire… mais aussi des propositions d’activités manuelles sans oublier des articles très intéressants pour aider les parents dans leur quotidien !!

Et pour aider les enfants dans l’accueil de leurs émotions durant cette période délicate, nous vous recommandons ce cahier imaginé par Isabelle Filliozat, et gratuitement mis à disposition par les éditions Nathan durant le confinement. A vos ciseaux, à vos crayons et à notre imagination ! Confiné, cultivé… apaisé !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !